Cours de méditation Anapana pour les enfants ayant des besoins spécifiques

Ci-dessous, des rapports d'Enseignants de Cours Enfants (ECE) à propos de cours Anapana pour enfants issus des milieux suivants :

Ecoles pour malentendants au Myanmar (Birmanie)
Enfants malentendants en Inde
Enfants malvoyants au Myanmar
Instituts au Myanmar
Orphelinats en Malaisie
Village de lèpreux au Myanmar
Zones affectées par le Cyclone Nargis au Myanmar

 

 

Ecoles pour malentendants au Myanmar (Birmanie)
Les premiers cours pour les enfants malentendants eurent lieu au Myanmar en 2006

Les premiers cours pour les enfants malentendants eurent lieu au Myanmar en 2006.

Le 30 juillet, on comptait 104 étudiants au "Centre de Développement de la Jeunesse pour les Sourds" dans le quartier de Chanmyathazi, à Mandalay, au Myanmar. Les cassettes d'instructions d'Anapana de M. Goenka furent utilisées pour créer une bonne atmosphère dans la salle de méditation ainsi que pour les adultes entendants. L'essentiel des instructions de Goenkaji fut présenté par des projections Powerpoint, renforcé par les enseignants du centre qui s'exprimaient en langue des signes.

teachers-special-needs-img04
Utilisation de Powerpoint et du langage des signes pour enseigner aux enfants malentendants à Mandalay

De petits groupes d'environ 20 étudiants furent guidés et supervisés par un enseignant de cours enfants (ECE) et par un enseignant du Centre de Développement de la Jeunesse. Des tableaux furent aussi utilisées pour aider à donner les instructions. Les enfants savaient quand ouvrir les yeux après la méditation lorsque le ECE frappait sur le sol ou touchait un enfant au coin de la rangée et qu'ils continuaient de se toucher successivement à travers les rangs. Ce premier cours pour enfants ayant des besoins spécifiques fut une importante et mémorable étape.

Etudiants à l'école Mary Chapman, Yangon

Le second cours du même type eut lieu le 4 Novembre 2006 pour les personnes malentendantes, de "l'école Mary Chapman pour sourds", à Dagon, Yangon, au Myanmar. Il y eut 103 étudiants.
Les mêmes stratégies d'enseignement furent employées. La seule différence concernait le milieu d'origine des enfants. Les enfants de Mandalay étaient bouddhistes tandis que les enfants et la plupart des enseignants de l'école Mary Chapman étaient chrétiens, mais les mêmes instructions furent utilisées. Un troisième cours eut lieu dans la même école en janvier 2008 avec 111 étudiants.

Utilisation de supports visuels pour l'enseignement des enfants malentendants

Les ECEs rapportèrent : Nous appréhendions car c'était la première fois que nous avions à faire à des enfants malentendants. Il y avait également des doutes, mais beaucoup de personnes malentendantes étaient enthousiastes. Avec l'encouragement de Goenkaji, nous avons trouvé que les étudiants ont activement participé et bien pratiqué. Nous étions soulagés et heureux d'avoir pu communiquer avec eux. Leur appreciation était évidente de par leurs exclamations et par le langage des signes.”

Des enfants malentendants au Myanmar exprimant leur appréciation

Retour au début

Les enfants malentendants en Inde

Une enseignante à Pune ayant 15 ans d'expérience avec les enfants malentendants fut encouragée par M. Goenka à organiser un cours pour ses étudiants. Ainsi quelques enseignants du centre Vipassana local, Dhamma Punna, visitèrent son école pendant quelques mois et devinrent familiers avec le langage des signes, les aides auditives ainsi que leurs limites.

L'enseignante de l'école devint ECE et le premier cours pour ses étudiants eut lieu au centre local en 2006. Ce fut un groupe de 27 jeunes adultes. Comme orientation, on leur montra la vidéo "Compass". Ils virent un cours qui se déroulait avec 80 étudiants et on leur donna quelques instructions d'introduction.

Des adolescents malentendants au centre de Pune, Inde

Dans les cours suivants, on leur donna des instructions plus détaillées avec des interactions en petits groupes. Il existe des cassettes vidéo de quelques unes des instructions de Goenkaji en Hindi et elles furent jouées en arrière plan tandis que l'enseignant montrait les signes imprimés dans la langue locale, le Marathi. L'expérience de la session de metta ( méditation de l'amour bienveillant) a beaucoup émue les bénévoles qui aidaient. Les enfants chantèrent avec Goenkaji à leur propre façon.

Depuis ce cours, une vidéo a été faite avec l'enseignant, contenant les instructions en langage de signes Marathi. A chaque cours, les enfants et l'équipe gagnent en confiance. Environ 20 cours se sont déjà déroulés avec des enfants plus jeunes à qui on a donné l'opportunité de participer. Un hall plus grand a été construit au centre en 2009 et des groupes plus nombreux peuvent y participer. Une vidéo a été enregistrée en janvier pour les groupes intéressés.

L'équipe de Pune a reçut un don des Etats Unis pour aider à couvrir les dépenses liées au matériel d'enseignement. Le langage des signes n'est pas universel. Il existe des différences dans différents pays. Lorsque le travail du langage des signes en Marathi sera achevé, il pourra aider à preparer le même matériel pour les enfants dans différents contextes.

Vidéo de cours pour les enfants malentendants à Pune, Inde :

Télécharger Flash Player pour visionner la vidéo.

Télécharger la vidéo : Basse définition (61 MB) | Haute définition (178 MB)

Copyright, Vipassana Research Institute

Un cours pour enfants malentendants fut également conduit au Lycée Kamak pour les malentendants, à Madurai, au Tamil Nadu avec l'utilisation d' instructions écrites en Tamil. La plupart des enfants étaient pauvres et leur niveau d'éducation n'était pas très élevé. C'était donc un défi de tenter un cours comme celui-ci.

Il y eut 40 enfants pour un cours d'un jour et 49 adolescents pour un cours de deux jours. Le langage des signes et un tableau noir furent utilisés par les enseignants de l'école pour aider les enseignants conduisant le cours à communiquer avec les étudiants. Un tambour fut utilisé pour marquer les débuts et fin de sessions de méditation.

Le langage corporel des enfants montra clairement qu'ils avaient compris le contenu du cours et qu'ils appréciaient la paix qui suivait les sessions de concentration.

Retour au début

Enfants malvoyants au Myanmar
Cours Anapana pour enfants malvoyants à Yangon,au Myanmar

"L'école Kyi Myin Dine pour aveugles" organisa le premier cours Anapana pour ses étudiants en Juillet 2005. Les enfants étaient trés enthousiastes. Malgré leur vision défaillante, ils étaient intelligents et ne voulaient pas manquer de connaissances, compétences et sagesse. L'enseignant de méditation les rassura: "Bien que vous ayez des faiblesses visuelles au niveau physique, il existe des visions intellectuelles et spirituelles plus élevées que vous pouvez atteindre par la pratique correcte de la méditation. Ceux qui ont une bonne vue peuvent néanmoins vivre dans les ténébres de l'ignorance. Ils peuvent faire du mal à eux-mêmes et aux autres par des pensées, des paroles et des actions malsaines. Vous pouvez voir la lumière de la sagesse et vivre une vie fructueuse et saine."

Les bénévoles birmans aidant les enfants malvoyants à trouver leurs places dans la salle de méditation

Initialement, ils rencontrèrent les mêmes difficultés que tous les élèves méditants telles que l'esprit qui s'échappent, l'agitation, les douleurs physiques, l'assoupissement, etc... Toutefois, avec des encouragements et des conseils, leurs efforts furent couronnés de succès à la fin de la journée.

Après un cours pour des enfants malvoyants au Myanmar

Voici quelques uns de leurs commentaires :

"Auparavant j'étais toujours en colère et mon esprit était chaotique. A présent, je ne suis plus en colère. Je me sens léger et heureux."

"Comme je souhaiterais pouvoir l'enseigner à mes parents pour qu'ils puissent obtenir les mêmes bénefices."

"Maintenant, je peux voir un rayon de "lumière" dans ma vie. Je ne suis ni désolé ni dépressif à présent."

"Auparavant, je pensais que nous ne pouvions pas pratiquer car nous sommes non-voyants. Maintenant nous savons que nous le pouvons !"

“Nous avons trouvé la lumière ! Nous ne sommes plus dans les ténèbres.”

Retour au début

Les instituts au Myanmar

Différentes institutions du Département d'Aide Sociale ont accueilli des cours pour enfants. Ces institutions prennent en charge des enfants orphelins, abandonnés ou errants et des enfants à problèmes, certains ayant commis des délits.

 

Hnet-aw-san au Myanmar est un centre de formation pour garçons qui purgent des peines pour différents délits. Les enfants d'autres centres de formation du Ministère de la Sécurité Sociale sont également envoyés à Hnet-aw-san s'ils se révèlent difficiles à encadrer ou s'ils ont plus de 18 ans. Un enseignant de Hnet-aw-san commente : "Sans aucun doute, nous pouvons voir la difference. Les enfants de l'école de formation Kaba Aye pour garçons qui ont participé aux cours Anapana sont plus dociles et plus polis que les garçons qui n'ont pas eu l'opportunité de participer au cours. Je suis ravi que les garçons de Hnet-aw-san puissent avoir la chance de participer au cours et obtenir les mêmes benefices."

Cours à l'école de formation pour garçons organisé par le Département d'Aide Sociale au Myanmar.

Un cours Anapana pour 169 jeunes détenus hommes a eu lieu à la Prison Centrale Insein de Yangoon le 27 juillet 2008 après la session de clôture du premier cours Vipassana dans la prison. Douze enseignants et deux servants du Dhamma l'ont servi. Les impressions et retours de ces jeunes furent très touchants.

Retour au début

Orphelinats en Malaisie

Le foyer Taman Megah à Kuala Lumpur accepte les orphelins, les enfants handicapés et abandonnés. Il est réparti dans trois maisons ordinaires alignées en banlieue et repose fortement sur l'aide des bénévoles qui passent du temps à aider les enfants à se sentir en sécurité et aimés. Les enfants sont orginaires de toutes les races mais parce que l'institution a été fondée par un couple Tamoul, tous les enfants parlent le Tamil.

Ainsi un cours Anapana d'un jour a été organisé en langue Tamil en Décembre 2006 et enseigné par un ECE de Singapour. Il y a un vaste éventail de capacités physiques, mentales et sociales parmi les enfants du foyer. Toutefois environ dix enfants furent considérés en capacité de comprendre et de participer. L'enseignant put communiquer correctement avec les enfants et fut satisfait de leur progrès. Les bénévoles qui supervisaient les autres activités pendant le cours communiquaient avec eux dans une variété de langues comme il est d'usage en Malaisie.

En mai 2008, les enfants du même foyer furent invités à participer ensemble avec les enfants de l'orphelinat Ti Ratana au cours d'un jour. Il eut lieu au centre communautaire de Sierramas où des cours réguliers d'Anapana sont organisés. 40 étudiants y participèrent.

Cours des enfants en Tamil à Sierramas, Kuala Lumpur.

Retour au début

Village de lépreux au Myanmar

En mai 2007, le premier cours Anapana pour enfants fut conduit à l'école primaire du village de "Myayadanar" à Sagaing au Nord du Myanmar où 160 familles vivent isolées en raison de la lèpre. Après plusieurs déménagements, elles furent installées finalement dans ce village en 1992.

L'école primaire pour enfants du village fut fondée en 1997 et en 2006, elle fut reconnue et soutenue par le gouvernement comme école officielle.

Ecole primaire au village pour lépreux dans le nord du Myanmar

Une petite clinique sert la communauté et on procure aux enfants des mesures préventives gratuites. Leurs parents sont toutefois dans des stades avancés de la maladie et quelques uns ont des difformités. Ils sont aussi traités et guéris. Cependant, certains sont déjà des situations de difformité avancée et ils ne peuvent pas toujours être guéris. Ils ont naturellement des complexes et leur travail pour gagner leur vie consiste essentiellement à rassembler les détrituts et à vendre les objets qui peuvent être recyclés.

L'équipe du cours d'un jour Anapana fut dirigé par le Docteur Saw Mya Yee et Daw Win Kyi de Rangoon. L'orientation préliminaire fut donnée dans l'espace ouvert de l'enceinte de l'école. Puis ils furent installés dans la salle pour écouter les instructions de Goenkaji. Ils pratiquèrent Anapana Sati selon les instructions.

Aprés les instructions, ils furent rassemblés en petits groupes dirigés par un ECE pour les séances de vérification et les conseils. Ces petits groupes se rassemblèrent dans la salle pour les méditations de groupe.

Groupes de questions et réponses à l'école primaire du village de lèpreux

 

A 15h00, eut lieu la méditation de groupe finale dans la salle suivi de la méditation sur l'amour bienveillant et la compassion. Les visages des enfants rayonnaient de joie et de bonheur. Ils apprécièrent l'attention donnée et inutile de dire que les enseignants furent très heureux de pouvoir les aider.

Retour au début

Régions affectées par le cyclone Nargis au Myanmar

Après le passage du cyclone les 2 et 3 Mai 2008, des secours vinrent aider les villages où certains avaient péris, où des maisons avaient été détruites et où il y avait des ruptures d'approvisionnement en eau et en nourriture. Une équipe de ECEs put faire des dons et donner un coup de main dans ces régions en coordonnant les efforts avec les méditants locaux. En plus, ils purent donner six cours d'un jour pour enfants. Ces cours furent conduits en juin et juillet dans les villages affectés avec un total de 1010 jeunes étudiants. Ceci aida à soulager les souffrances de profondes peurs et anxiétés, à soutenir le moral des enfants et à fortifier leurs esprits.


Diaporama des cours tenus après le passage du cyclone Nargis
(Cliquer sur l'image ci-dessous pour voir le diaporama)


Retour au début

 

Les enseignants



Traductions

English
Español
हिन्दी
한국어
Polski
Português
Pусский

Pour plus d'information

Veuillez consulter www.dhamma.org