Questions/Réponses: la méditation

Les questions et réponses suivantes sont le résumé d'une session avec Mr SN Goenka, en Inde


Q1. Pourquoi une méditation silencieuse ?

Q2. Comment la respiration est-elle reliée à l'esprit ?

Q3. Faut-il ne pas planifier le futur ?

Q4. Faut-il ne pas être ambitieux ?

Q5. Pourquoi cet incomfort physique ?
 

Q1. Pourquoi doit-on être silencieux lorsque l'on médite ?

Tous nos efforts visent à calmer l'esprit. Nous savons déjà par expérience à quel point l'esprit est bavard. Même si l'on veut que l'esprit observe la respiration, il a bien du mal à observer une ou deux respirations avant de retourner à sa vielle habitude de penser et de se parler sans fin à lui-même. Nous voulons qu'il se calme et s'implique dans la tâche d'observer la respiration, mais en dépit de tous nos efforts, il ne se calme pas. Si, en plus de cela, vous parlez avec d'autres méditants, l'esprit trouvera alors davantage de quoi alimenter ses pensées. Tout en méditant il pensera à la conversation, affaiblissant d'autant votre méditation. Et l'autre méditant ne pourra pas méditer correctement non plus. Nous avons l'habitude de gaspiller notre énergie en parlant sans cesse inutilement. Notre conversation devrait toujours être motivée. Mais pour le moment, notre tâche est de méditer, ce que l'on fait en observant le silence total.silent while meditating

Retour au début

Q2. Comment la respiration est-elle reliée à l'esprit ?

Nous observons la respiration ; et en faisant cela, nous commençons à connaître notre esprit. En apprenant à connaître notre esprit, nous pouvons également le changer. L'esprit et la respiration sont étroitement liés. Cela deviendra plus évident quand vous progresserez sur le chemin de la méditation. En observant la respiration, il se peut que des pensées de colère se forment dans l'esprit. Vous remarquerez alors que le rythme de la respiration se modifie et qu'elle devient plus prononcée et rapide. Et au moment où l'esprit se débarasse de la colère, la respiration redevient normale. Cela montre comment les désordres de l'esprit sont reliés à notre respiration. En méditant plus avant, vous comprendrez mieux tout cela. Mais vous ne comprendrez ce phénomène clairement que si vous travaillez avec la respiration pure. Si vous ajoutez quelque chose à la respiration, vous n'arriverez pas à vous rendre compte de tout cela. Pour ces raisons, nous travaillons avec la respiration. La respiration n'est pas seulement liée au corps, mais à l'esprit également. Lorsque nous inspirons, les poumons s'emplissent d'air, et lorsque nous expirons, ils se vident. C'est ainsi que la respiration est liée au corps. Et comme cela vient juste d'être expliqué, si une impureté apparaît dans l'esprit, le rythme normal de la respiration se trouble. C'est ainsi que la respiration est liée à l'esprit.

meditating helps

Retour au début

Q3. Vous nous avez demandé de vivre dans le présent. Cela implique-t-il que nous ne devrions pas du tout faire de plan pour le futur ?

Il n'est certainement pas avisé de vivre dans le présent et de ne pas penser du tout au futur. En observant la respiration, vous devenez également conscient du fonctionnement de l'esprit. Vous avez observé que l'esprit avait constamment l'habitude de générer des pensées à propos du passé ou du futur. L'esprit ne veut pas se concentrer sur sa tâche présente d'observer la respiration. Lorsque l'esprit est occupé à des pensées liées au futur, son énergie s'en trouve réduite et il est incapable de travailler avec tout son potentiel sur la tâche présente. Et, quand vient le moment d'agir, l'esprit a épuisé toute son énergie. Ainsi, avec l'esprit fermement enraciné dans le présent, pensez et planifiez la tâche qui est devant vous. Définissez votre but et, le gardant en vue, marchez pas à pas vers lui. Une fois l'objectif déterminé, vous ne devez plus y penser. Ainsi, chaque pas que vous faites sera un pas dans le présent. Mais restez conscient de chaque pas que vous faites. Cela éliminera toute possibilité de commettre des erreurs.

Il se peut que vous vous demandiez comment il vous sera possible de mener votre vie sans planifier le futur. Nos réserves d'énergie sont limitées et par conséquent elles doivent être utilisées avec sagesse. Nous devrions n'utiliser que ce qui est nécessaire pour planifier le futur. Nous avons tendance à épuiser notre énergie en tourmentant sans raison l'esprit avec des pensées sur le futur.''Ceci pourrait arriver ou pas. Dois-je faire ceci ou non?'' Oh! Ne donnez libre cours à toutes ces pensées que lorsque cela est nécessaire. En ce moment, votre travail est d'observer la respiration pour que vous appreniez à rester dans le présent. Si nous prenons l'habitude de rester fermement dans le présent, nous serons capable de faire le pas suivant correctement. Donc, pour établir cette habitude de l'esprit, nous insistons sur la nécessité de rester dans le présent. present moment

Retour au début

Q4. Cela signifie-t-il que nous ne devrions pas être ambitieux ?

Il n'y a pas de mal à être ambitieux. Nous donnons un but bien défini à notre vie. Par exemple, nous étudions pour satisfaire une certaine ambition, ou nous méditons dans un but particulier. Cependant, si nous nous attachons à notre but et si nous nous en inquiétons sans cesse sans faire aucun effort pour y parvenir, alors il est bien futile d'avoir une quelconque ambition. Quel est l'intêret d'être ambitieux si cela vous empêche d'entreprendre les actions nécessaires? Décidez de votre objectif et efforcez-vous d'y parvenir. Si vous avez soif, allez chercher de l'eau. Ne faire que pleurer pour de l'eau et vous tourmenter n'étanchera pas votre soif. Faites l'effort nécessaire pour obtenir de l'eau, buvez-la et étanchez votre soif. Qu'y-a-t-il de mal à cela? De la même manière, il n'y a pas de mal à avoir une ambition saine et à faire des efforts pour l'atteindre. Mais si vous devenez obsédé par cette ambition et passez votre temps à vous tourmenter pour y arriver, sans faire aucun effort dans la bonne direction, alors vous sortirez des rails et échouerez. Même une ambition saine ne sera pas couronnée de succès. Par conséquent, ayez une ambition juste et travaillez énergiquement pour l'atteindre. achieve

Retour au début

Q5. Pourquoi je souffre d'inconforts physiques tels que l'agitation, le mal de tête, le mal de dos, la nausée, etc. lorsque je médite ?

C'est une bonne chose que vous ressentiez de tels inconforts pendant votre méditation. Que cela ne vous perturbe pas. Cependant, comprenez-en la cause. Cette technique de méditation en est la cause. Vous observerez qu'aussi longtemps que votre esprit reste concentré sur votre respiration, il ne génère ni avidité ni aversion. Au moment où l'esprit devient pur, il se produit une réaction explosive dans le stock d'impuretés, qui se manifeste à la surface du corps sous forme d'inconforts divers. Comprenons cela à l'aide de la comparaison suivante. Des charbons brûlent dans le feu et on les arrose d'eau. Que se passe-t-il? L'eau est froide et les charbons sont brûlants. Le contact entre les charbons brûlants et l'eau froide produira un puissant sifflement. Cette réaction est le résultat du contact de deux éléments aux caractéristiques radicalement opposées. Si l'on continue d'arroser les charbons brûlants, il y aura à chaque fois un sifflement mais progressivement les charbons vont se refroidir et ils ne siffleront plus. De la même manière, alors que l'esprit se concentre, il se purifie et cela procure du soulagement. Ces courts moments de pureté sont comme de l'eau versée sur les charbons brûlants de la négativité. Le contact génère tous ces inconforts physiques tels que mal de tête, mal de dos, agitation, nausée, douleur dans les pieds, etc. Ne soyez pas distraits ou découragés par ces inconforts. Lentement et progressivement, ils disparaîtront. Tout comme l'arrosage continue des charbons brûlants les refroidit, de la même manière ces inconforts disparaîtront. Il ne vous arrivera rien de mal. N'en soyez pas du tout perturbé. overcome agitation

Retour au début



Anciens étudiants



Traductions

English
Español
हिन्दी
한국어
Polski
Português
Pусский

Pour plus d'information

Veuillez consulter www.dhamma.org