Questions/ Réponses : l'éthique

L'essence d'une vie éthique est de ne pas chercher d'excuses pour mal agir. Une des excuses consiste à estimer devoir être malhonnête pour réussir dans ce monde au prétexte que tous les autres le sont et qu'ils progressent plus rapidement. Et que si l'on n'en fait pas autant, on se retrouve à la traîne.

Comprennez qu'une telle manière de penser est le résultat d'un esprit faible. Cette méditation rendra votre esprit si fort que vous n'envisagerez même jamais d'être malhonnête, et que vous trouverez le succès à votre porte. Au contraire, si vous avez peur d'échouer parce que vous n'usez pas de méthodes frauduleuses pour réussir, alors cette peur deviendra la cause de votre échec, alors que la force mentale vous conduira au succès. Vous devez donc renforcer votre esprit et non l'affaiblir sous quelque prétexte que ce soit.

En grandissant, vous comprendrez mieux que les gens qui ont acquis renommée, gloire, position et fortune grâce à des moyens malhonnêtes, et qui apparemment mènent une vie trés réussie, sont en fait agités et pleins de souffrance. En progressant sur cette voie, vous réaliserez que ce genre de personnes ne dorment pas bien la nuit et n'ont pas l'esprit en paix le jour. Qu'ont-elles gagné à être si prospères ? La fortune, la position sociale, la gloire et la renommée sont bien futiles si elles n'amènent pas la paix et le bohneur.

À l'inverse, une personne moins fortunée ou renommée mais dont le coeur est satisfait et plein de compassion est une âme véritablement noble, dont la vie est véritablement heureuse. Ainsi, pour rivaliser dans ce monde et réussir, ne prenez pas le mauvais chemin. C'est pour cela que vous apprenez à méditer à ce jeune age, pour à tout prix ne pas prendre un mauvais chemin. Même si vous visez un but juste , ne prennez pas le mauvais chemin. Prennez toujours la bonne direction pour un but vertueux.

C'est en effet une bonne question. Si l'observation de la respiration ne nous aide pas à préserver notre moralité et à nous améliorer, c'est alors une perte de temps. Cette technique est une grande aide pour mener une bonne vie. Si nous continuons à observer le flot naturel de la respiration, nous remarquerons que cela nous aide à contrôler notre esprit. Notre esprit ne sera pas aussi faible et agité. Sa capacité à se concentrer s'améliorera. Plus il se concentre, plus fort et sage il devient. Sa capacité d'attention s'améliore. Si l'esprit s'emplit de colère, il en devient instantanément conscient. Et vous n'avez alors plus qu'à observer votre respiration pendant quelques minutes et la colère disparaît. Lorsque nous étions de mauvaise humeur, nous avions l'habitude de crier sur quelqu'un ou de perdre notre contrôle et de le frapper, c'était mal. Ainsi Anapana nous a empêché de faire du mal. Toute action mauvaise pollue l'esprit, et quelqu'un qui pratique Anapana s'en rend compte immédiatement. Le moyen de se débarrasser des impuretés est d'observer la respiration pendant un moment. Si l'on continue d'observer la respiration, l'impureté disparaît et l'on évite de faire du mal.
Comme cela a déjà été expliqué, une respiration irrégulière nous avertit que notre esprit est perturbé. A ce moment là, en concentrant notre attention sur la respiration, nous serons plus attentifs et ne ferons rien de mal.
Pourquoi se laisser aller à un humour qui pousse à faire du mal? Il y a plein de blagues qui ne conduisent pas à se comporter d'une manière immorale. Si vous faites quelque chose de mal une fois, même pour plaisanter, vous serez tenté de le faire encore et encore. Aujourd'hui vous le faites comme une blague mais demain cela deviendra une habitude permanente. Vous vous justifierez constamment. L'immoralité est toujours néfaste, essayez donc de ne pas vous y complaire, même en plaisantant.
La question que vous devriez vous poser est plutôt : "Pourquoi n'écarte-t-on pas les moustiques quand ils nous piquent ? Pourquoi voulez vous tuer les moustiques?" S'ils vous piquent, alors débarasser vous en avec un serpentin antimoustique ou tout autre antimoustique, sans les tuer. Faites en usage quand vous méditez ou à tout autre moment, et les moustiques ne s'approcheront pas de vous. C'est évident que vous n'aimez pas que quelqu'un vous blesse. Un moustique est une créature vivante comme vous, né avec l'instinct naturel de sucer le sang pour se nourrir. Si vous ne voulez pas les nourrir, ne les tuez pas, gardez-les simplement à distance, vous ne ferez alors pas de mal.

C'est une action malsaine quelle que soit la circonstance. On prend l'habitude de justifier un mensonge alors qu'il n'est pas justifiable moralement. Tout d'abord, comment êtes vous sûr que la raison pour laquelle vous mentez est bonne ? Chacun est limité dans son analyse et sa compréhension des choses, même vous. Il est difficile d'être parfait et de savoir clairement si le mensonge a été dit pour une cause raisonnable. Et même si vous dites que vous êtes sûr d'avoir menti pour une raison valable, vous mentirez sûrement à nouveau pour une autre raison qui vous semblera également valable. Si vous mentez de manière répétée, vous prenez l'habitude de mentir, et vous justifiez continuellement les mensonges au prétexte qu'un petit mensonge n'est pas grave. Ne prenez jamais cette habitude. Ne vous laissez pas tenter par le mensonge, quelqu'en soit la raison, aussi valable vous semble-t-elle. Ne dites que la vérité.

Parfois, il peut vous arriver d'éviter de dire la vérité par peur de blesser quelqu'un. Par exemple, votre enseignant vous demande qui dans votre classe s'est mal conduit. Vous savez que c'est votre ami le fauteur de trouble, mais vous ne voulez pas qu'il soit puni. Donc vous mentez carrément en disant que votre ami est innocent. Comprennez bien ce qui se passe à cause de cela. Apparemment, il semble qu'un petit mensonge lui ait évité la punition. Mais en réalité, un grand mal à été fait et vous avez, en fait, aidé votre ami à mal se conduire. Car n'ayant pas été corrigé au moment où il a fait une erreur, il se sentira encouragé à refaire la même chose, encore et toujours. Ainsi votre seul mensonge à ouvert, pour votre ami, les portes d'une mauvaise conduite et de la souffrance. Si la vérité avait été dite, l'enseignant aurait donné la punition appropriée pour l'empêcher de s'égarer dans le futur.

Il n'y a rien de mal à garder le silence si vous ne voulez pas faire de commentaire. Si vous pensez que vous risquez de dire quelque chose d'incorrect ou de mensonger, alors avec humilité et fermeté, vous pouvez refuser de donner une réponse. Vous n'avez rien fait de mal en disant la vérité, c'est à dire que vous souhaitiez ne rien dire. Sinon, si vous essayez de sauver quelqu'un en faisant une fausse déclaration, vous risquez de lui faire plus de mal que de bien. Non seulement vous pouvez nuire à votre ami, mais vous pouvez également vous nuire à vous même en commençant à prendre l'habitude de mentir.

Ainsi que vous protégez les autres en vous comportant d'une façon morale, il en est de même pour votre propre protection. D'un coté vous voulez vous protéger et de l'autre vous parlez de mal agir. Si vous agissez de manière immorale, le résultat sera de la souffrance. Comment pouvez vous alors dire que vous vous êtes protégé ? Comment pouvez vous dire que vous vous êtes sauvé ? En réalité, vous avez ruiné votre propre sécurité en ne suivant pas le bon code de conduite. Vous devez renforcer votre esprit. Si l'esprit est faible, il trouvera des centaines d'excuses pour rompre tout principe moral. Il dira qu'un petit mensonge est excusable s'il me sauve, moi ou quelqu'un d'autre. Si le mental est fort, il n'écoutera pas ces piètres excuses et au contraire il s'assurera que vous parlez et que vous vous comportez décemment. Ce sera votre véritable protection. Petit à petit, les gens commenceront à vous connaître comme une personne de confiance et vous ferez l'expérience de la douceur des fruits issus d'un bon comportement.
Si vous faites quelque chose de mal, alors admettez-le devant un aîné. Ne cachez pas vos erreurs, sinon vous serez susceptible de les répéter. Ce sera le commencement d'un processus sans fin. Si vous confessez à quelqu'un de plus âgé et de respectable que vous avez fait une erreur, et que vous promettez également de ne plus jamais la reproduire, vous verrez que votre mental se renforcera. Quand vous ne dissimulez aucune de vos mauvaises actions, vous n'êtes pas tenté de les répéter. De plus, si vous êtes déterminé à ne pas répéter la même erreur, vous commencerez à renforcer l'esprit. C'est la bonne manière. Il n'y a pas d'autre manière de s'amender.
Si vous êtes assez intelligent, vous resterez ami si nécessaire. Tout d'abord, décidez pourquoi vous voulez être amis avec ce genre de personnes. Si vous devez être en leur compagnie quand ils boivent, utilisez alors votre intelligence et votre jugement. Si vous refusez de boire en disant que désormais vous êtes une personne pure qui fait de la méditation, ils vont concevoir de la colère à votre encontre. Déclinez donc fermement leur offre de boire en disant poliment que cela ne vous convient pas. Ce sera une affirmation vraie car boire ne peut jamais convenir à quelqu'un qui essaye de renforcer son mental par la méditation. Considérez cet exemple: un homme souffrant de diabète sort un soir avec des amis. Ses amis le tentent avec des sucreries en disant qu'un petit moceau ne lui fera pas de mal. S'il mange les sucreries, cela ne fera qu'aggraver son état, et s'il est raisonnable, il ne cédera pas et ne souffrira pas. Il dira qu'il est diabétique et que cela ne lui réussit pas de manger des sucreries, mais qu'ils sont libres d'en manger. De la même manière, exercez votre volonté et fermement, mais poliment, déclinez toute offre de boire ou de fumer, en donnant la simple et vraie raison que cela ne vous convient pas. Il se peut que vous craigniez qu'ils vous fassent sentir qu'ils vous rejettent. Si vous êtes intelligent, cela n'arrivera pas. D'abord, pourquoi faire parti d'un groupe avec de si mauvaises habitudes? Si vous ne pouvez l'éviter, agissez tel qu'il vient de vous l'être conseillé et protégez vous.
N'essayez pas de corriger leurs comportements. Vous n'êtes pas qualifié pour cela avant de vous être changé vous-même. Supposez que vous ayez une jambe cassée, comment pouvez vous espérer aider quelqu'un d'autre qui a également une jambe cassée? Ou si vous êtes aveugle, comment pouvez-vous guider un autre aveugle ? Aussi, améliorez-vous d'abord, et vos amis seront attirés vers vous. En voyant votre exemple, ils vous suivront et en tireront les bienfaits. Sinon, que pouvez-vous espérer changer? Vous êtes à un âge vulnérable. En corrigeant les autres, vous risquez de faire fausse route vous même. Par conséquent, à votre âge, passez le plus de temps possible à vous renforcer et à vous établir sur le bon chemin de vie et laissez la tâche de réformer les autres à quelqu'un d'autre.
On le sait en voyant si oui ou non une transformation se produit dans notre vie. Si notre esprit génère toujours autant de négativité qu'avant, alors il n'y a aucun progrès. Le seul critère est d'observer s'il y a une diminution progressive de notre pollution mentale, et si nous développons les bonnes qualités qui nous faisaient défaut. Si nous continuons de mesurer nos progrès de cette manière, nous dépasseront l'habitude de faire des choses négatives. Au contraire, nous agirons avec sagesse. Les autres nous reconnaîtrons également comme quelqu'un de bien, car l'équilibre et la vérité deviendront parties intégrantes de nos vies.





Anciens étudiants



Traductions

English
Español
हिन्दी
한국어
Polski
Português
Pусский

Pour plus d'information

Veuillez consulter www.dhamma.org