A propos de l'enseignement

M. & Mme S N Goenka M. S N Goenka et sa femme, Elaichidevi, sont des enseignants connus et respectés. Leur présentation de l'ancienne technique indienne de Vipassana a été aisément acceptée dans le monde entier comme étant une méthode simple, non sectaire et universelle de compréhension par l'observationde soi. Plus d'informations sur les enseignants et la tradition à laquelle est rattachée l'enseignement sont donnés ci-dessous.

Depuis que M. Goenka a commencé à enseigné en 1969, la technique s'est répandue sur tous les continents du monde et il y a plus d'une centaine de centres de méditation Vipassana. Tous les centres sont gérés indépendamment par des bénévoles et les cours sont financés par les dons des étudiants précédents. Plus de 800 enseignants assistants ont été formés pour enseigner aux adultes lors de cours de 10 jours et de plus longue durée et chaque année il y a plus de 1600 cours.

Des cours plus courts de 1 à 3 jours ont été conçus par M. Goenka en 1986 pour offrir aux enfants les étapes préliminaires de la technique. Il commença à former des enseignants de cours pour enfants afin qu'ils appliquent une méthode qui avait fait ses preuves, d'abord dans les centres puis ensuite dans des écoles, des camps de vacances, des maisons d'éducation surveillée et des instituts pour enfants handicapés et enfants des rues.

En 2000 il enregistra des instructions pour un cours de un jour en anglais et il nomma des coordinateurs, un ou plusieurs dans chaque pays, pour superviser et apporter des conseils aux nouveaux enseignants. Il y a plus de 600 enseignants pour enfants. Tous ces enseignants et les bénévoles qui les assistent sont des méditants pratiquants intéressés à aider les jeunes, gratuitement. Une attention particulière est portée à la sélection des bénévoles afin de s'assurer de leur aptitude à assumer cette responsabilité. Il y a plus de 1000 cours pour enfants dans le monde entier chaque année.

Voir la section dates des cours pour plus de détails.

Est-ce une religion ?

La technique est présentée sous un format non-sectaire. La conduite éthique qui est la base de la technique est commune à toutes les religions. Les personnes de toutes cultures religieuses, ou sans religion, peuvent participer sans que cela implique une conversion. L'enseignement est compatible avec les valeurs éducatives promues dans les écoles, qu'elles soient laïques ou confessionnelles

M. Goenka.

S N Goenka

M. S N Goenka (appelé Goenkaji par ses étudiants) est né dans une famille de commerçants hindoue, à Mandalay, en Birmanie (maintenant le Myanmar), en 1924. Il est décédé en 2013.

Jeune, il excellait dans ses études. A 16 ans il devait entrer à l'Université de Rangoon, quand son père tomba malade et qu'il dut prendre en charge les affaires familiales. Goenkaji s'est également marié jeune, ce qui était commun à l'époque. Tôt dans la vie il eut un tel succès dans les affaires qu'il devint un leader dans de multiples organisations communautaires- pour l'éducation, la religion, les activités sociales, la littérature et les arts.

Toutefois, à cette époque il souffrait gravement de migraines. Pendant de nombreuses années, parfois, il ne pouvait dormir durant des nuits et des jours d'affilés. Les calmants ordinaires n’apportaient aucun soulagement et il dut parfois recourir à la morphine. Ce passé donna à Goenkaji une connaissance profonde des pressions auxquelles les jeunes d'aujourd'hui font face.

Il voyageait dans le monde entier pour ses affaires et il commença à chercher des soins auprès des meilleurs médecins en Europe, aux USA et au Japon. Personne ne put l'aider.

Heureusement, il entra en contact avec Sayagyi U Ba Khin, un homme de talent, de sagesse et dévoué envers la société. Sayagyi U Ba Khin de Birmanie

Sayagyi était un haut fonctionnaire du gouvernement birman et un maître dans l'enseignement de la méditation Vipassana, qui fut transmise d'une lignée de moines à des enseignants laïques des décennies auparavant. Goenkaji conçut d'abord une certaine méfiance à l'égard d'un enseignement issu de la tradition « Bouddhiste » mais Sayagyi le rassura qu'il n'y avait nul besoin de se convertir. Goenkaji commença à pratiquer Vipassana sous ses conseils et très rapidement, non seulement il se trouva libéré de la souffrance de ses migraines, mais en plus il trouva davantage de bonheur que ce que sa fortune aurait pu lui offrir !

Goenkaji pratiqua alors profondément pendant quatorze années tout en s'occupant de ses responsabilités familiales et professionnelles grandissantes. Sans prévenir, le gouvernement s'empara de toutes ses entreprises et la quasi totalité de sa fortune disparut. En 1969 il retourna en Inde pour s'occuper de sa mère malade et il donna un cours pour elle et treize autres étudiants. Il avait l'intention de retourner en Birmanie mais de nombreuses personnes commencèrent à demander de tels cours. Elles venaient de tous milieux sociaux et de toutes religions. L'enseignement universel non sectaire séduisit les membres de la société indienne très diverse et ceux d'autres nationalités qui ne tardèrent pas à suivre.

Mme Goenka (appelée Mataji) fut également formée par Sayagyi U Ba Khin et autorisée à enseigner Vipassana. Elle rejoint plus tard Goenkaji en Inde et à partir de 1979 ils voyagèrent dans de nombreux pays pour enseigner. En 2000 Goenkaji donna un discours au Forum Économique Mondial de Davos, en Suisse. À l'occasion d’une tournée en 2002, il fut invité à prendre la parole aux Nations Unies lors du Sommet Mondial de la Paix. Malgré sa notoriété internationale, Goenkaji insista toujours sur l'efficacité de l'enseignement plutôt que sur la personnalité de l'enseignant.

Retour au début

Parents



Traductions

English
Español
हिन्दी
한국어
Polski
Português
Pусский

Pour plus d'information

Veuillez consulter www.dhamma.org